Le FMI décaissera près de 200 millions $ pour la RDC

Ce financement s’inscrit dans le cadre d’un accord de Facilité élargie de crédit (FEC). Il sera fourni suite à l’approbation du Conseil d’administration du FMI qui devrait se réunir en juin prochain.

La République démocratique du Congo (RDC) bénéficiera d’une nouvelle allocation de 152,3 millions de droits de tirage spéciaux (DTS), soit environ 200 millions $. Ce financement sera accordé par le Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir la balance des paiements du pays. Il s’inscrit dans le cadre d’un nouvel accord relatif au programme de Facilité élargie de crédit (FEC) dont bénéficie la RDC depuis plusieurs mois. Le décaissement aura lieu suite à l’approbation dudit accord par le Conseil d’administration du FMI.

Selon l’institution basée à Washington, la RDC a enregistré une croissance positive de 8,9 % en 2022. Cette performance est le fruit d’une production minière plus importante que prévue et d’une mobilisation plus accrue des recettes. Le prêteur multilatéral s’attend à une croissance économique de 6,8 % en RDC en 2023. « Les perspectives à moyen terme restent favorables, soutenues par l’augmentation de la production minière » a déclaré Vera Martin, cheffe de mission du FMI à Kinshasa. La RDC devra toutefois renforcer sa résilience face aux risques liés à la crise russo-ukrainienne, au conflit à l’Est de son territoire et aux élections à venir.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *