La Zambie veut finir la restructuration de sa dette au premier trimestre 2023

Les négociations sont en cours avec le principal créancier du pays qu’est la Chine. Cette dernière demande aux autorités zambiennes de fournir plus de clarifications sur le programme approuvé par le FMI en août dernier.

La Zambie s’empresse de finir la restructuration de sa dette extérieure au premier trimestre 2023. Ses dirigeants mènent actuellement un « dialogue actif » avec leur principal créancier bilatéral, la Chine. Cette dernière demande « un certain nombre de clarifications » sur le programme récemment validé par le Fonds monétaire international (FMI).

Le prêteur multilatéral a, en effet, approuvé un financement triennal de 1,3 milliard $ pour la Zambie en août dernier. La Facilité élargie de crédit devrait permettre au gouvernement de sortir le pays de la crise économique et de restructurer la dette extérieure estimée à 14,87 milliards $ à fin juin 2022. Pékin détenait, à la fin de l’année 2021, près de 6 milliards $ de la dette extérieure de la Zambie, selon Reuters. L’ambition des autorités de Lusaka est de restructurer 49% de la dette extérieure actuelle.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *