L’Égypte a besoin de 16 milliards $ pour combler son déficit de financement

Les autorités espèrent couvrir leurs besoins de financement grâce au nouveau prêt du FMI. L’accord de 3 milliards $ conclu avec l’institution quelques jours plus tôt devrait favoriser l’arrivée de nouveaux financements extérieurs.

L’Égypte affiche un déficit de financement extérieur estimé à 16 milliards $. L’information a été donnée par le ministre des Finances, Mohamed Maait, lors d’une interview accordée à Bloomberg. D’après lui, les besoins financiers du pays seront comblés grâce à l’accord conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) fin octobre dernier.

L’institution basée à Washington fournira un prêt de 3 milliards $ à l’Égypte sur une période de 46 mois. Une première tranche de 750 millions $ sera bientôt débloquée. Cette aide du FMI favorisera l’arrivée des financements extérieurs selon Maait. Celui-ci a d’ailleurs indiqué dans son interview que des investisseurs se sont approchés du gouvernement pour manifester leur intérêt.

Les autorités elles-mêmes comptent sur des émissions obligataires sur les marchés chinois, japonais et international pour combler leurs besoins financiers. Elles s’attendent également à une aide de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (BAD) dans les mois à venir.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *