Sinopec se retire de 4 blocs pétroliers au Nigeria

Les actifs laissés par l’entreprise ont été repris par la NNPC. Celle-ci consolide actuellement sa position sur le marché des hydrocarbures en vue de son introduction en Bourse.

La société Addax Petroleum Development Ltd, filiale de Sinopec, s’est retirée de 4 principaux blocs pétroliers au Nigeria. L’annonce a été faite par la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC Ltd). Cette dernière a signé un accord avec Addax pour lui reprendre ses actifs dans lesdits blocs que sont les OML 123/124 et 126/137.

La filiale de l’entreprise chinoise opère au Nigeria depuis 1998. Elle intervenait jusque-là dans le partage de production avec la NNPC. Contactées, les deux parties n’ont pas voulu donner plus de détails sur la sortie d’Addax des blocs pétroliers nigérians.

L’opération favorise toutefois la NNPC qui s’apprête à entrer en Bourse au second semestre de l’année 2023. La société publique accumule de plus en plus d’actifs pétroliers et gaziers pour atteindre une valorisation conséquente lors de son introduction sur le marché boursier.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *