Nigeria : Une décision de la Banque centrale critiquée par le conseiller du Président

Le régulateur financier changera tous les billets de 200 nairas et plus, par de nouveaux à partir de mi-décembre. Le conseiller économique du Président de la République estime que cette décision sera préjudiciable pour l’économie locale.

Le conseiller économique du Président de la République fédérale du Nigeria s’oppose fermement au projet de la Banque centrale. Cette dernière a décidé cette semaine de changer tous les billets de 200, 500 et 1000 nairas par de nouveaux. Les nouvelles devises seront émises sur le marché à partir de mi-décembre. Tous les usagers auront jusqu’au 31 janvier 2023 pour échanger les anciens billets contre les nouveaux. À partir de cette date, les billets de 200 nairas et plus, qui sont actuellement utilisés, n’auront plus cours légal en République fédérale du Nigeria.

D’après le conseiller Bismark Rewane, cette décision aura un effet contraire sur la monnaie elle-même. Les spéculations iront de toutes parts, enduisant le naira dans une nouvelle dépréciation. Or, la Bank of America a récemment annoncé que la devise nigériane sera dévaluée d’ici les 9 prochains mois. Outre la dépréciation, l’expert indique que la demande des devises étrangères, notamment le dollar, explosera. « Les spéculateurs et les manufacturiers préféreront détenir plus de dollars que de nairas ».

Suite à l’intervention du conseiller, le naira a plongé de 0,6% sur le marché officiel et de 4% sur le marché noir. Rewane s’attend à ce que la demande de biens et services chutent en raison de la pénurie de devises locale qui aura lieu après l’entrée en vigueur de la mesure de la Banque centrale.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *