4 agences internationales investissent 200 millions $ dans la foresterie en Afrique

Le continent perd annuellement 4 millions d’hectares de forêts selon les Nations unies. Une tendance qu’il faut impérativement inverser par le reboisement et l’entretien du couvert existant.

La British International Investment (BII), New Forests, Norfund et FinnFund ont injecté 200 millions $ dans un fonds dédié à la foresterie en Afrique. Nommé African Forestry Impact Platform (AFIP), ce véhicule d’investissement a été lancé pour soutenir la conservation et la restauration du couvert forestier sur le continent.

Il est administré par le gestionnaire d’actifs New Forests et vise une taille de 500 millions $ au cours des 3 prochaines années. « En tant que véhicule d’investissement à capital variable, l’AFIP contribuera à créer et à perpétuer des paysages durables capables d’équilibrer les systèmes de conservation et de production ». C’est ce qu’a déclaré le DG de New Forests, David Brand.

En Afrique, 4 millions d’hectares de forêts sont détruits chaque année à cause de l’activité humaine. L’AFIP a été créée pour aider les pays du continent à inverser cette tendance et à reverdir les espaces détruits.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *