Ghana : Les députés du parti au pouvoir exigent le limogeage du ministre des Finances

Les parlementaires du New Patriotic Party (NPP) ont demandé au Président de la République de renvoyer Ken Ofori-Atta du gouvernement. Ils menacent de ne participer à aucune activité législative avant la satisfaction de leur requête.

La plupart des parlementaires du NPP, parti au pouvoir, ont demandé à ce que le ministre des Finances ghanéen démissionne ou soit limogé. Ils ont adressé une requête au président Nana Akufo-Addo, dans laquelle ils indiquent qu’une telle action permettra de « rétablir l’espoir dans le secteur financier ».

Le Ghana fait actuellement face à l’une des pires crises de son histoire. Sa monnaie s’est dépréciée de 20% face au dollar américain en 2022. L’inflation est montée à 37,2%, soit le plus haut niveau des 21 dernières années. Le pays qui s’était dit capable de sortir seul de sa crise financière sans l’aide des prêteurs multilatéraux a fini par recourir au Fonds monétaire international pour un programme. Sur la table des négociations, figure le dossier relatif à la restructuration de la dette.

Tous les récents problèmes de l’économie ghanéenne sont survenus sous l’actuel ministre des Finances, Ofori-Atta. L’ancien banquier a été nommé à ce poste depuis 2016. Les parlementaires du NPP ont menacé de ne participer à aucune activité législative tant qu’il ne sera pas démis de ses fonctions. Cet avertissement survient alors que le Parlement est censé débattre du Budget 2023 dans les jours à venir.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *