L’Afrique ne consacre que 0,8% de son PIB à sa relance économique

Les pays de la région allouent la plupart de leurs ressources financières au service de la dette. Les pays africains ont demandé à ce que la dette du continent soit rapidement allégée. Autrement, c’est son économie qui s’asphyxiera.

L’Afrique ne consacre que 0,8% de son PIB à sa relance économique. Elle utilise la majeure partie de ses ressources financières pour assurer le service de sa dette extérieure. Cette inégalité l’empêche d’amorcer une croissance robuste, résiliente et durable, selon les experts.

Dans les autres régions du monde, les pays consacrent plus de ressources à leur relance économique. Les nations riches allouent, par exemple, 8% de leur PIB. La situation en Afrique est assez critique, d’autant plus que le continent subit injustement les effets des crises dont il n’est pas, ou très peu, responsable. La Covid-19 qui a entraîné une récession sur le continent continue d’affecter l’économie régionale.

D’après le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, il faudra 424 milliards $ pour définitivement relever l’Afrique de la crise covid. Les financements nécessaires pour l’adaptation climatique et la lutte contre la crise russo-ukrainienne sont 10 fois plus élevés. Autant de problèmes que l’Afrique n’arrive pas à résoudre à cause du service de sa dette.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *