Sasol et ArcelorMittal s’associent pour développer des projets d’hydrogène vert

Les deux entreprises basées en Afrique du Sud veulent atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Elles entendent explorer conjointement les opportunités qui s’offrent à elles dans le domaine de l’hydrogène vert.

La société pétrochimique Sasol et l’entreprise sidérurgiste ArcelorMittal se sont associées pour développer des projets visant à réduire leurs émissions de carbone. Elles projettent de mettre en place une technologie de capture de CO2. Arcelor veut produire de l’acier, à l’aide de l’hydrogène vert. Sasol veut quant à lui convertir le carbone émis par cette production d’acier en carburant et en dérivés chimiques durables. Des études seront menées sur ces différents projets.

L’ambition de Sasol est de devenir le « principal contributeur au développement de l’industrie de l’hydrogène vert en Afrique australe » a déclaré Priscillah Mabelane, vice-présidente exécutive pour l’Énergie chez Sasol. ArcelorMittal deviendra quant à lui le premier producteur d’acier vert en Afrique. « Ces potentiels projets nous aideront dans notre élan de décarbonisation » a indiqué Kobus Verster, DG d’ArcelorMittal. Ils « créeront une opportunité passionnante de contribuer aux aspirations du gouvernement sud-africain visant à passer à une économie verte » a-t-il ajouté.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *