Le Nigeria a levé 5,6 milliards $ d’obligations aux trois premiers trimestres 2022

Les emprunts ont été réalisés dans le but de financer le budget de cette année. Le gouvernement fédéral a notamment recouru aux Bons du Trésor et aux obligations d’épargne pour mobiliser les fonds dont il avait besoin.

Le Nigeria a levé 5,6 milliards $ au cours des trois premiers trimestres de l’année 2022. Les titres émis sont composés de Bons du Trésor et d’obligations d’épargne. Ils ont permis au gouvernement fédéral de financer son budget 2022 de plus de 14 milliards $. N’ayant pas pu engranger les recettes nécessaires à cause de la baisse de la production et de l’exportation du pétrole, principale source de richesse du pays, les autorités ont dû recourir au marché obligataire pour subvenir aux besoins de l’État fédéral.

« Le déficit budgétaire a amené le gouvernement à emprunter. Les autorités ont besoin d’argent pour financer des projets clés pendant cette année. L’argent dépensé pour le service de la dette réduit fortement les revenus de l’État, ce qui fait de l’emprunt, une forme insoutenable de financement » a déclaré Wole Adeyeye, analyste de PAC Holdings. D’après les prévisions de la Banque mondiale, le ratio dette/recettes du Nigeria franchira la barre des 100% à la fin de cette année.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *