Lifestores lève 3 millions $ pour réduire la prolifération des faux médicaments au Nigeria

Jusqu’à 15% des médicaments que consomment les nigérians sont contrefaits. La startup Lifestores Healthcare s’est engagée à inverser cette tendance en reliant les pharmacies aux circuits d’approvisionnement sécurisés.

Lifestores Healthcare a levé 3 millions $ lors d’un tour de table de série A. L’opération a été menée par Health54 et a été sursouscrite de 50%. Elle a connu la participation de Lionbear Conduit Capital et Aruwa Capital Management. Ces fonds permettront à Lifestores de mieux lutter contre la prolifération des faux médicaments au Nigeria.

La startup portera le nombre de pharmacies reliées à son circuit d’approvisionnement à 2000 contre 750 actuellement, sur les 7000 que compte le pays. Lifestores et ses partenaires achètent leurs produits auprès de fournisseurs confirmés. Ils les font également contrôler par les autorités réglementaires à tous les niveaux exigés, avant de les mettre sur le marché. D’après l’Agence de protection des consommateurs du Nigeria, jusqu’à 15% des médicaments qui circulent dans le pays sont des faux.

« Nous sommes ravis que Health54 rejoigne notre mission de démocratisation de l’accès à des soins de santé primaires de qualité et abordables en Afrique subsaharienne » a déclaré Bryan Mezue, PDG de Lifestores. « Notre objectif, a-t-il poursuivi, est de soutenir les pharmaciens, les héros méconnus des soins de santé en Afrique, avec les services essentiels dont ils ont besoin pour se procurer et fournir des médicaments sûrs et abordables à leurs patients ».

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *