L’Ouganda recherche des investisseurs pour sa centrale nucléaire de 9 milliards $

Le gouvernement explore actuellement des opportunités avec les États-Unis, la Chine et la Russie. Son ambition est de rendre sa centrale nucléaire opérationnelle d’ici 2031. L’installation de l’infrastructure se fera en deux phases.

L’Ouganda recherche des partenaires pour financer la construction de sa centrale nucléaire qui coûtera 9 milliards $. Le gouvernement travaille actuellement avec la Chine, les États-Unis et la Russie pour identifier de potentiels investisseurs d’ici l’année prochaine, a déclaré la secrétaire permanente du ministère de l’Énergie, Irene Batebe.

Le gouvernement ougandais souhaite démarrer la production électrique sur sa centrale d’ici 2031. Dotée d’une capacité de 2000 MW, l’infrastructure devrait permettre au pays d’atteindre la couverture électrique universelle. À l’heure actuelle, le taux d’électrification en Ouganda est de 57%. Le réseau national ne dessert cependant que 19% des personnes électrifiées. Le reste recourt soit aux systèmes d’approvisionnement énergétique locaux soit aux solutions solaires décentralisées.

La centrale nucléaire de l’Ouganda sera la première à être implantée en Afrique de l’Est. Elle permettra au pays de diversifier son mix énergétique. Le gouvernement projette, par ailleurs, de développer l’énergie géothermique au cours des prochaines années. L’idée étant à la fois d’atteindre l’autosuffisance énergétique, mais aussi de devenir un exportateur d’électricité à moyen terme.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *