La DFC valide des financements pour les pays africains

L’agence américaine a approuvé des financements de plus de 2,3 milliards $ pour divers projets à travers le monde. L’initiative vise à aider les pays bénéficiaires de ces fonds à résoudre certains des plus grands défis auxquels ils sont confrontés. On retrouve parmi eux plusieurs pays africains dont la RDC et le Nigeria.

La Société américaine pour le financement du développement international (DFC) a validé 62 nouvelles transactions pour une valeur de plus de 2,3 milliards $. Ces fonds permettront aux pays bénéficiaires de mieux faire face aux problèmes actuels. La plupart d’entre eux subissent les effets de la crise générée par la guerre russo-ukrainienne. L’aide américaine témoigne ainsi de la proximité du gouvernement des États-Unis en cette période de crise.

Les fonds fournis cibleront notamment les secteurs prioritaires de l’administration Biden à l’international. On peut notamment citer les TIC, la sécurité alimentaire, la santé, l’énergie propre et l’adaptation climatique. L’un des pays africains bénéficiaires de cette aide est la RDC. Une garantie de prêt de 5 millions $ sera accordée à Equity BCDC pour soutenir les micros, petites et moyennes entreprises (MPME) locales dans leur processus de relance.

Le Nigeria aura une assurance de 50 millions $ pour fournir de l’énergie solaire aux populations non desservies. L’ONG One Acre Fund recevra un prêt de 20 millions $ pour approvisionner les exploitants agricoles africains en engrais. Elle mettra cependant un accent particulier sur les femmes agricultrices. Une autre enveloppe de 40 millions $ sera injectée dans le Fonds de croissance des entrepreneurs énergétiques. Ce dernier financera les projets d’énergie renouvelable en Afrique subsaharienne.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *