Ciment : La Côte d’Ivoire veut atteindre une production de 20 millions de tonnes en 2022

Le gouvernement ivoirien a décidé d’accentuer ses efforts sur l’industrialisation et les infrastructures pour accélérer sa croissance économique au cours des prochaines années. Dans le domaine de la cimenterie, il ambitionne d’augmenter sa production de 60% par rapport à 2019.

La Côte d’Ivoire a officiellement lancé le ciment « Bélier blanc » de LafargeHolcim sur son marché la semaine dernière. Cette nouvelle usine s’ajoute à la douzaine qui opère déjà dans le secteur de la cimenterie dans le pays. Elle permettra de porter la production nationale à 20 millions de tonnes d’ici fin 2022. La production du ciment était passée de 2,4 millions de tonnes en 2011 à 12,5 millions de tonnes en 2019, soit une hausse de 520%.

« Le défi pour le gouvernement aujourd’hui avec le secteur de la cimenterie est de trouver, en collaboration avec les acteurs, d’autres débouchés dans l’utilisation du ciment ». C’est ce qu’a déclaré Albert Kouatelay, représentant du ministre du Commerce. L’essor de l’industrie de la cimenterie favorisera, poursuit-il, « la construction des routes dès lors que les conditions techniques le permettront ». Il facilitera également « la relance en cours des grands chantiers de l’État en matière notamment de logements sociaux ».

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *