Le Niger lance un plan de 653 millions $ pour booster sa production rizicole

L’agriculture emploie près de 85% des travailleurs du pays. Le nouveau plan mis en place devrait donc améliorer les revenus des ménages vivant de l’activité rizicole. Il permettra également de multiplier la production du riz par 10 d’ici 2030.

Le gouvernement nigérien a lancé une nouvelle feuille de route pour la Stratégie nationale de la filière du riz (SNDR) le mardi dernier. Ce plan permettra d’investir 653 millions $ dans la production de cette céréale d’ici 2030. Il favorisera entre autres, la promotion de l’utilisation des semences améliorées, la mécanisation de la culture, la bonne gestion des ressources en eau, et l’installation d’équipements de traitement post-récolte.

L’objectif de ce plan est de décupler la production rizicole du Niger à 1,45 million de tonnes d’ici 2030. Cette nouvelle feuille de route s’aligne sur les objectifs du gouvernement nigérien d’atteindre l’autonomisation agricole et l’autosuffisance alimentaire. Elle a été lancée à un moment où les pays africains sont confrontés aux effets de la guerre en Ukraine sur les systèmes d’approvisionnement mondiaux. Depuis l’invasion russe, les dépenses pour les importations de produits alimentaires ont explosé en Afrique, exposant les nations du continent à une crise économique et financière.

La nouvelle stratégie du gouvernement nigérien « va non seulement permettre de développer l’agriculture du pays, mais aussi de pouvoir, pourquoi pas, exporter d’autres produits alimentaires dans les autres pays africains » a déclaré Alseny Tiam, un économiste guinéen cité par Africa 24. D’après le ministre nigérien de l’Agriculture, Alambedji Abba Issa, le plan de développement rizicole sera mené en deux phases. Une première entre 2021 et 2025 et une seconde entre 2026 et 2030.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *