Afrique du Sud : Les blocs gaziers offshores 11B/12B rapporteront 457 millions $/an à l’État

Les deux champs se situent au large de la côte sud du pays. Leur exploitation nécessitera un investissement de 2,55 milliards $ et sera menée par la major française TotalEnergies.


L’exploitation des blocs gaziers 11B/12B par TotalEnergies au large des côtes sud-africaines rapportera 457 millions $ de recettes annuelles à l’État. C’est ce qu’a déclaré le directeur général de la Petroleum Agency of South Africa (PASA), Phindile Masangane, lors d’une conférence sur le pétrole. « Il ne s’agit pas seulement de la contribution globale au PIB, mais de la contribution fiscale directe des redevances ainsi que des impôts primaires » a-t-il indiqué.

Les deux champs gaziers se situent dans les gisements Brulpadda et Luiperd. L’entreprise française a déjà déposé sa demande d’autorisation auprès des autorités sud-africaines pour produire du gaz sur ces blocs. Le projet d’exploitation nécessitera un investissement de 2,55 milliards $. La production devrait démarrer en 2027 et les deux blocs devraient fournir 560 millions de pieds cubes de gaz par jour. Selon le directeur des opérations à la PASA, Bongani Sayidini, le pays dispose d’environ 60 000 milliards de pieds cubes de gaz dans ses domaines offshore.

Ces ressources permettront à l’Afrique du Sud de stopper ses importations gazières ainsi que l’utilisation du charbon pour la production d’électricité. Elles pourraient par exemple alimenter une nouvelle centrale électrique de 3000 MW, d’après Sayidini.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *