L’Ouganda dédommage la RDC pour avoir envahi son territoire

Kinshasa accusait l’armée ougandaise d’avoir occupé son territoire et d’avoir soutenu des groupes armés. L’affaire a été portée devant la CIJ qui a condamné l’Ouganda à verser 325 millions $ à Kinshasa.

Le Trésor ougandais a versé 65 millions $ à la République démocratique du Congo (RDC). Un premier paiement au titre des dommages et intérêts dus à l’invasion du sol congolais par l’armée ougandaise de 1998 à 2003. Il reste ainsi 260 millions $ à verser par Kampala pour régler définitivement ce différend avec Kinshasa.

L’armée ougandaise avait occupé des parties de la province de l’Ituri et avait soutenu des groupes de rebelles qui luttaient contre le gouvernement congolais. L’affaire a été portée devant la Cour internationale de justice (CIJ) qui avait alors demandé aux deux parties de trouver un arrangement. Les négociations ont échoué et la RDC est repartie devant la juridiction onusienne. Kinshasa accusait l’armée ougandaise de « barbarie » et de graves atteintes aux « droits de l’homme ».

La RDC réclamait donc plus de 11 milliards $ au titre des dommages et intérêts. La CIJ a quant à elle condamné l’Ouganda à verser 325 millions $. 225 millions $ pour les pertes en vies humaines, 60 millions $ pour les atteintes aux ressources naturelles et 40 millions $ pour les dommages matériels.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *