La Zambie espère atteindre une croissance de 4% à moyen terme

Le pays a vu son PIB croître de 3,6% en 2021 après une contraction de -2,8% en glissement annuel. Ses dirigeants ont récemment réussi à obtenir un accord de 1,3 milliard $ avec le FMI. Ils cherchent désormais à restructurer leur dette extérieure estimée à environ 18 milliards $.

La Zambie s’attend à une croissance économique de 4% par an à moyen terme. « Nous avons mis notre économie sur une trajectoire de croissance positive au cours des 12 derniers mois » a déclaré le président Hakainde Hichilema. En 2021, le PIB du pays avait cru de 3,6% après avoir décru de -2,8% en 2020 à cause de la pandémie du Covid. La Zambie était alors devenue le premier pays à avoir fait défaut sur le paiement de sa dette durant cette période.

« La gestion budgétaire était excessivement déficiente. Elle se caractérisait par une mauvaise dépense des ressources et des emprunts imprudents. Cela a augmenté le coût du service de la dette et a malheureusement entraîné un défaut de paiement » a expliqué le chef de l’État face au Parlement vendredi dernier. Depuis son arrivée au pouvoir en août 2021, Hakainde Hichilema, succédant à Edgar Lungu, s’est lancé dans le rétablissement de la situation économique et financière de son pays.

Il a engagé plusieurs réformes et entamé des négociations avec les partenaires officiels de la Zambie. Ses efforts ont permis de faire baisser l’inflation à 9,8% en août 2022 contre 24,4% en glissement annuel. Aussi, le gouvernement a pu convaincre le Fonds monétaire international (FMI) de valider un programme de 1,3 milliard $ pour l’État est-africain. Le gouvernement zambien cherche désormais à restructurer sa lourde dette extérieure. Il propose aux créanciers de reporter environ 90% du service de sa dette entre 2022 et 2025, soit plus de 8 milliards $.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *