Pétrole_Nigeria

Le Nigeria a perdu 10 milliards $ de recettes pétrolières entre janvier et juillet 2022

La production pétrolière du pays a chuté à 1,1 million de barils par jour en juillet 2022 contre 1,4 million en janvier. Cette capacité est bien loin du quota fixé par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Le Nigeria a perdu en moyenne 437 000 barils de pétrole par jour entre janvier et juillet 2022. Au prix actuel du brut, ce manque à gagner se chiffre à 10 milliards $ au cours de la période. Un montant qui représente plus de la moitié des réserves extérieures du Nigeria et plus du double de ses revenus totaux entre janvier et avril 2022.

D’après le directeur général de Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), Mele Kyari, cette perte de brut est due au vol de pétrole perpétré par des criminels dont font partie des pasteurs d’églises et des imams de mosquées. Le pays a vu sa capacité de production quotidienne chuter à 1,1 million de barils de pétrole en juillet 2022 contre 1,4 million en janvier. L’État n’arrive même plus à atteindre le quota fixé par l’Opep, soit 1,73 million.

Cette situation empêche le Nigeria d’assurer convenablement le service de sa dette. Elle menace gravement la situation économique du pays et pourrait entraîner ce dernier dans une paralysie budgétaire, voire dans le surendettement.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *