pr-liberia_Georges-weah

Les États-Unis sanctionnent trois hauts-responsables libériens pour corruption

Le département du Trésor des États-Unis a imposé des sanctions économiques et financières contre trois hauts-responsables libériens : Nathaniel McGill, Sayma Syrenius Cephus et Bill Twehway. Ils sont respectivement ministre d’État aux Affaires présidentielles (chef de cabinet du président George Weah), procureur général et DG de la National Port Authority (NPA).

Ils sont tous les trois accusés de « corruption ». « (…) Ces responsables ont sapé la démocratie au Liberia pour leur propre bénéfice » a déclaré le département américain. Les sanctions imposées entraînent, d’ores-et-déjà, le gel de leurs comptes, biens et intérêts présents aux États-Unis. Toutes les entreprises ou entités qu’ils détiennent à hauteur de 50% et plus, sur le sol américain, seront bloquées. Toute transaction provenant, à destination ou transitant par les États-Unis pour et par leurs comptes respectifs, sera interdite. Les personnes physiques ou morales qui s’y risqueront encourront des sanctions et feront l’objet de poursuites judiciaires.

Tout organisme étranger qui opérera une transaction vers ces trois responsables libériens ou vers l’une de leurs entreprises ou entités, sera également sanctionné par les États-Unis. Le département américain rappelle toutefois que ses sanctions ne visent pas à punir, mais plutôt, à conscientiser. L’idée étant de provoquer un changement positif de comportement chez les cibles desdites sanctions.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *