agriculteurs

Ghana : Le gouvernement veut forcer les banques à fournir plus de crédits au secteur agricole

Le secteur agricole est très négligé par les banques commerciales au Ghana. Celles-ci sont réticentes à l’idée de fournir des crédits aux exploitants à cause des risques de non-recouvrement. Le secteur agricole ne capte finalement que 3,4% des prêts accordés par les banques. Ce taux est pourtant en moyenne de 12% dans les autres États africains.

Pour changer la donne, le gouvernement ghanéen a décidé de légiférer dans le but d’obliger les banques à fournir plus de crédits au secteur agricole. L’initiative intervient dans un contexte particulier marqué par la hausse des prix des intrants sur le marché. Ce qui augmente les dépenses des exploitants agricoles qui souffrent d’un manque d’accès aux financements.

« Du point de vue politique, nous faisons de notre mieux. Nous faisons ce que nous pouvons en subventionnant les intrants agricoles pour soutenir les agriculteurs, mais les banques n’aident pas les agriculteurs en fonds de roulement » a déploré le ministre de l’Agriculture, Owusu Afriyie Akoto. La législation envisagée les contraindra donc à le faire. Faut-il le rappeler, le gouvernement ghanéen compte sur l’agriculture pour impulser sa croissance économique au cours des prochaines années.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *