E-levy

Le Ghana revoit les recettes de la taxe e-levy à la baisse

La taxe e-levy introduite par le gouvernement ghanéen ne rapportera pas suffisamment de recettes à l’État comme celui-ci l’espérait. Au moment de son lancement, les autorités tablaient sur des revenus de plus de 825 millions $/an. Elles s’attendent désormais à seulement 72,6 millions $, soit des recettes 11 fois inférieures au montant initialement prévu.

Cette baisse sera due à la révision du taux fiscal applicable aux transactions électroniques. Le gouvernement l’avait fixé à 3,25% mais l’opposition parlementaire s’y est opposée. Ce qui a entraîné un débat qui a duré quatre mois à l’Assemblée nationale. Les négociations ont finalement permis d’établir la taxe à 1,5%.

Le gouvernement ghanéen cherche depuis plusieurs mois les moyens de renflouer ses caisses et financer son budget. Il a récemment été contraint de recourir au Fonds monétaire international pour négocier un financement compris entre 1 et 3 milliards $. Le prêteur exige cependant des réformes pour apporter son aide. L’État devra surtout renforcer sa capacité à mobiliser les recettes intérieures.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *