Diamant-botswana

Le Botswana a renoué avec sa croissance d’avant-covid en 2021

Le Botswana a été l’un des rares pays à avoir renoué avec sa croissance économique en 2021. D’après le Fonds monétaire international (FMI), son PIB a progressé de 11,4% durant cette année. Son déficit budgétaire s’est réduit et ses réserves de changes ont augmenté.

Cette performance résulte de la forte demande de diamants sur le marché mondial en 2021. Étant le plus grand producteur du minéral en Afrique et le deuxième au monde au cours de l’année écoulée, le Botswana a su suffisamment renflouer ses caisses et impulser une croissance positive et robuste. Cette reprise économique « devrait se poursuivre à moyen terme » indique le FMI. Elle sera « soutenue par des prix et une demande de diamants plus élevés ». Il faut ajouter à cela, « une production de cuivre accrue, des perspectives de bonne récolte, moins de restrictions de mobilité liées à la Covid-19 et beaucoup plus d’arrivées de touristes internationaux ».

Le prêteur prévient toutefois qu’« il existe une incertitude importante ». Si le pays a su obtenir l’un des meilleurs taux de croissance en 2021, le nombre de chômeurs qu’il abrite a cependant augmenté sur la même période pour atteindre un niveau record, selon le FMI. « À moyen terme, une réduction durable de la pauvreté et des inégalités nécessitera de nouveaux progrès dans les réformes de diversification et de numérisation » préconise le prêteur. Il faudra aussi, poursuit-il, abandonner « les politiques tournées vers l’intérieur comme les restrictions à l’importation ».

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *