Subrahmanyam-Jaishankar

Les échanges commerciaux entre l’Inde et l’Afrique ont cru de 56%

Les relations commerciales entre l’Inde et l’Afrique se sont améliorées pendant la pandémie de Covid-19. Les échanges entre les deux partenaires ont augmenté de 56% durant l’exercice fiscal 2020-2021. Ils se sont établis à 89,5 milliards $ à fin mars 2021. L’information a été donnée par le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar.

D’après lui, cette performance a été réalisée grâce « au système de préférences tarifaires en franchise de droits (DFTP) ». Ce mécanisme a été lancé par l’Inde au profit des pays les moins avancés (PMA). Il a permis d’accorder des exemptions douanières de 98,2% à plus d’une trentaine d’États africains.

L’Inde entend exploiter les différentes opportunités de la Zlecaf pour renforcer son commerce avec l’Afrique. Le ministre indien a d’ailleurs appelé les dirigeants africains à « travailler ensemble pour assurer leur sécurité alimentaire et énergétique ». Ils devraient aussi, toujours ensemble, « empêcher la prise en otage de leurs populations par les caprices des marchés internationaux », a-t-il préconisé.

À ce jour, l’Inde est l’un des plus grands investisseurs internationaux en Afrique. Ses injections de fonds sur le continent sont actuellement évaluées à environ 74 milliards $, rapporte l’Agence Ecofin. « Le moment est venu pour l’Inde et l’Afrique de commencer à discuter d’un partenariat économique global ou un accord de libre-échange. Ce serait un accord gagnant-gagnant pour les deux parties » a indiqué Jaishankar.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *