Ghana-corruption

La corruption a fait perdre 614 millions $ au Ghana en 2021

La corruption continue de peser sur l’économie des pays africains. Au Ghana, elle a fait perdre plus de 614 millions $ à l’État en 2021. Plus de 17,4 millions de pots-de-vin ont été versés durant cette année. Ces chiffres ressortent du rapport de l’enquête sur l’intégrité des services publics au Ghana (GIPSS). Celle-ci a été menée par la Commission des droits de l’homme et de la justice administrative (CHRAJ), le Service statistique du Ghana et l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

La somme perdue à cause de la corruption dépasse les fonds que le gouvernement cherche à mobiliser par l’instauration de la taxe E-Levy. Ce prélèvement fiscal sur les transactions électroniques est censé rapporter plus de 553 millions $ par an. D’après le rapport du GIPSS, le phénomène de la corruption est très étendu dans le pays. Plus d’un adulte sur quatre a corrompu un agent public en 2021.

84,8% des pots-de-vin de l’année dernière ont été versés en espèces. 13,3% ont été donnés sous forme de nourriture et de boissons. Quant aux services recherchés, 33,6% des pots-de-vin visaient à accélérer les procédures administratives. 24,5% ont permis aux corrupteurs d’échapper à des amendes et à des problèmes.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *