Shell

Corruption au Nigeria : Les poursuites contre Eni et Shell invalidées

Les poursuites engagées contre les compagnies Eni et Shell ont été invalidées pour manque de preuves. Les deux firmes pétrolières étaient accusées d’avoir versé 1,09 milliard $ de pots-de-vin lors de l’acquisition de la licence d’exploration du bloc pétrolier offshore OPL-245 au Nigeria. L’obtention de ce permis remonte en 2011.

Les dirigeants des deux entreprises avaient été traduits devant le parquet de Milan. Celui-ci avait alors requis, en juillet 2020, des peines allant de 7 à 8 ans de prison contre eux. Les mis en cause ont cependant nié les faits qui leur étaient reprochés. Ils ont finalement été acquittés en mars 2021, provoquant la déception des ONG et des autres parties qui voulaient qu’ils soient punis pour leur vaste corruption.

Un appel sera donc interjeté en juillet 2021 devant la Cour d’appel de Milan. Cette nouvelle initiative ne sera toutefois pas concluante pour ses instigateurs qui perdront une fois de plus. La décision de justice relaxant les responsables d’Eni et de Shell stipule qu’« il n’y avait aucune preuve de faits pertinents dans ce procès ».

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *