Bénin-coton

Bénin : Transformer le coton produit localement rapportera 6 milliards $ de recettes

Le Bénin ne veut plus seulement exporter du coton brut. Il cherche désormais à le transformer localement pour engranger plus de recettes. Trois usines intégrées de textile seront implantées dans la Zone économique de Glo-Djigbé à cet effet. Cette nouvelle branche industrielle constituera une nouvelle et importante source de revenus pour l’État, a déclaré le directeur général de la Société d’investissement et de la promotion de l’industrie (SIPI), Létondji Béhéton.

Il s’exprimait ainsi lors d’une émission sur la chaîne Eden TV. « Nous ne pouvons pas continuer à vendre (notre) coton de façon brut… un kilo de coton brut vous rapporte à peu près 1 $, mais quand vous transformez ce coton, d’abord en tissu, vous pouvez obtenir une valeur de 10 $ » a-t-il indiqué. Cette valeur peut encore augmenter à 30 $ si on passe à la confection de vêtements, a-t-il ajouté.

Actuellement, la taille du secteur cotonnier béninois oscille autour de 400 millions $. En transformant la matière première, l’industrie pourrait rapporter près de 6 milliards $ de recettes. Les trois usines qui seront implantées à Glo-Djigbé emploieront chacune 5000 personnes. Le gouvernement compte en construire 29 autres d’ici 2030, avec l’appui du secteur privé.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *