Samuel-Tweah

Libéria : La Banque mondiale accorde 44 millions $ pour l’autonomisation des femmes

Le gouvernement libérien a signé un accord de 44,6 millions $ avec la Banque mondiale. Ces fonds seront investis dans le Liberia Women’s Empowerment Project (LWEP). Il s’agit d’une initiative visant à promouvoir la femme dans les différents secteurs d’activités économiques et à réduire les inégalités dont elle est victime dans la société.

« La meilleure façon de réduire la pauvreté dans n’importe quel pays est de se concentrer sur l’autonomisation des femmes ». C’est ce qu’a déclaré Samuel Tweah, ministre libérien des Finances lors de la signature de l’accord. L’objectif du projet LWEP est de fournir des subventions aux filles et aux femmes et de soutenir le développement des entreprises qu’elles détiennent ou dirigent.

L’aide de la Banque mondiale vise par ailleurs à changer les mentalités et les comportements dans le pays en créant un environnement social propice à l’épanouissement et à l’essor des femmes. En effet, le Libéria fait partie des pays les plus touchés par l’inégalité des sexes. En 2019, il a été classé 156e sur 162 nations, à l’Indice d’inégalité. Les Libériennes sont défavorisées dans tous les domaines de la société.

Près de la moitié d’entre elles ont déjà été victimes de violences physiques, sexuelles ou émotionnelles dans leur vie. Soutenir leur autonomisation et leur développement est donc une priorité, selon Khwima Nthara, directeur-pays de la Banque mondiale pour le Libéria. « C’est un projet sur lequel je vais me concentrer » a-t-il ajouté.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *