Bitcoin

Le régulateur financier américain poursuit une plateforme sud-africaine pour une fraude de 1,7 milliard $

La plateforme cryptographique sud-africaine, Mirror Trading International (MTI) est accusée d’avoir frauduleusement collecté 1,7 milliard $ sous forme de Bitcoin. Elle fait actuellement l’objet d’une poursuite judiciaire initiée par l’agence de régulation financière américaine (CFTC). L’organisme accuse MTI d’avoir escroqué plusieurs milliers de ses clients, dont 23 000 résidents américains.

Ceux-ci ont investi leur argent sur la plateforme qui promettait des rendements potentiels de plus de 100% par an. Cette rentabilité serait garantie par un algorithme qui était censé permettre d’effectuer des transactions sur le marché des changes. Il s’est finalement avéré que ce mécanisme était fictif et ne visait qu’à arnaquer les clients. Il s’agit là, de « la plus importante fraude comprenant des bitcoins jamais poursuivie par la CFTC ».

L’un des principaux responsables de cette opération est le Sud-Africain Cornelius Johannes Steynber. Il fait déjà l’objet de plusieurs enquêtes depuis quelques années. Un mandat d’arrêt international a été émis contre lui et a permis de l’arrêter en décembre dernier. Il est présentement détenu au Brésil où il attend d’être extradé. D’après la CFTC, les clients escroqués ne pourraient jamais recouvrer leurs investissements. Les responsables de cette arnaque « pourraient ne plus disposer des fonds suffisants » pour les rembourser, a-t-elle expliqué.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *