afrique-consommation-drogue

La consommation de drogue en Afrique de l’Ouest est très élevée (ONUDC)

La consommation de drogue en Afrique de l’Ouest et du Centre est très élevée, selon un nouveau rapport onusien. Le document a été présenté hier en Côte d’Ivoire par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Il en ressort que le trafic de stupéfiants a connu un essor historique ces dernières années dans lesdites régions.

Aujourd’hui, il s’est tellement développé qu’il finance les militants qui sèment la violence dans le Sahel. Cette instabilité grandissante en Afrique de l’Ouest a, en retour, favorisé l’émergence du transit de la drogue en provenance d’Amérique du Sud et en destination de l’Europe. Ce qui profite notamment aux groupes de rebelles de la région qui génèrent ainsi de nouveaux revenus pour financer leurs activités.

L’ONUDC indique dans son rapport que d’importantes quantités de cocaïne ont été saisies au Niger, au Burkina Faso et au Mali depuis 2021. Le Cap-Vert est considéré comme le point d’entrée de la drogue en Afrique de l’Ouest. Sur plus de 57 tonnes de cocaïne interceptée sur la route d’acheminement vers la région, plus d’un tiers a été saisi dans cet État insulaire.

La consommation de la drogue touche désormais plus de personnes en Afrique qu’auparavant. En 2020, 9,7% des personnes âgées de 15 à 64 ans ont consommé du cannabis, selon le rapport. Dans le monde, la moyenne a été de 3,8% cette année-là, soit environ le tiers du taux africain. La toxicomanie touche notamment les hommes de moins de 35 ans dans ces régions d’Afrique. Les dirigeants d’Afrique ont donc été invités à maitriser et endiguer le phénomène.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *