Shell-plc

Nigeria : Shell soupçonné d’avoir illégalement reconduit des accords pétroliers

Le Sénat nigérian soupçonne la compagnie Shell Plc d’avoir illégalement reconduit ses accords d’exploration pétrolière sur le territoire national de 1959 à 1989, puis de 1989 à 2019. Il entend donc enquêter sur le dossier. Un comité de 7 membres a été mis en place à cet effet. Il pourrait réclamer, si les faits sont avérés, que la société paye 200 millions $. Une somme qui n’aurait pas été pas versée lors de la régularisation desdits accords.

Le Sénat reproche par ailleurs à la compagnie anglo-néerlandaise d’avoir fait perdre au Nigeria, des frais, des taxes, des loyers et des redevances. Contacté par la presse, Shell n’a pas voulu commenter cette nouvelle affaire. La société pétrolière est confrontée depuis quelques années à divers problèmes.

Elle est poursuivie par une communauté du Delta du Niger qui l’accuse d’être à l’origine de la marée noire déversée en 2019 sur son territoire. Le dossier avait même poussé un tribunal à interdire à Shell en mars dernier, toute vente d’actifs avant la résolution du différend avec la communauté. Une restriction que pourrait prochainement révoquer ou confirmer la Cour suprême du Nigeria.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *