Glencore

Glencore se reconnait coupable de corruption en Afrique

Accusé de corruption en Afrique, le géant minier Glencore a plaidé coupable hier face au tribunal de la Couronne de Southwark à Londres. Il a admis avoir versé plus de 28 millions $ de pots-de-vin pour gagner des marchés pétroliers au Cameroun, en Guinée équatoriale, en Côte d’Ivoire, au Nigeria et au Soudan du Sud. Sa condamnation est prévue pour les 2 et 3 novembre 2022.

Par la corruption, Glencore a réussi à engranger assez de profits illicites en Afrique entre 2011 et 2016. Il entend donc débloquer jusqu’à 1,5 milliard $ pour réparer les dommages causés. Il continue toutefois de faire l’objet d’autres enquêtes en Suisse et aux Pays-Bas. Celles-ci devraient permettre de vérifier si les autres faits dont on accuse Glencore sont fondés.

Des experts estiment que la condamnation de novembre prochain concernant le dossier africain devrait éteindre les projecteurs dirigés vers la multinationale depuis plus de quatre ans. Le groupe de pression Spotlight on Corruption veut quant à lui que tous les dirigeants de l’entreprise qui se sont rendus coupables d’actes répréhensibles soient poursuivis.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *