egypt-arab

L’Égypte signe des accords de 7,7 milliards $ avec l’Arabie saoudite

Le prince héritier du Royaume saoudien, Mohammed Ben Salmane, est en visite en Égypte depuis hier. Son déplacement s’inscrit dans le cadre de sa tournée visant à promouvoir sa position de puissance énergétique au Moyen-Orient et son statut de proche allié des pays arabes. Au Caire, sa délégation et lui ont procédé à la signature de 14 accords d’investissement de 7,7 milliards $ avec les autorités égyptiennes.

Ces fonds seront injectés dans des projets relevant des secteurs de l’électricité propre, des produits pharmaceutiques et du commerce électronique. L’un d’entre eux permettra à la société Al Fanar International Development de produire de l’énergie éolienne et de l’hydrogène vert en Égypte.

Cet État d’Afrique du Nord occupe une place particulière de par sa population, la plus imposante du monde arabe. Il détient également le statut traditionnel de nation incontournable pour la sécurité régionale de par sa position géostratégique. Faut-il le rappeler, l’Égypte est un pont entre l’Afrique du Nord-Est et le Moyen-Orient. Elle a donc été choisie pour être la première destination de cette tournée du prince saoudien au regard de ces différents facteurs. Mohammed Ben Salmane rencontrera par la suite les dirigeants de la Turquie et de la Jordanie.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *