Gaz-tanzanie

Tanzanie : Le gouvernement conclut les accords initiaux pour ériger une méga-industrie gazière

Le gouvernement tanzanien a récemment signé les premiers accords avec des compagnies pétrolières pour développer l’industrie du gaz naturel liquéfié (GNL). Les documents paraphés définissent les termes techniques, commerciaux et juridiques du projet. La décision finale d’investissement devrait intervenir en 2025, a déclaré la présidente tanzanienne, Samia Suluhu Hassan. Les entreprises signataires des accords sont entre autres Equinor, Shell, ExxonMobil, Pavillon Energy et Medco Energi, rapporte Bloomberg.

La présidente Hassan a décidé d’accélérer la mise en œuvre du projet de GNL dont le coût est estimé à 40 milliards $. Elle veut profiter de la crise actuelle pour ériger une méga-industrie de l’énergie sur son territoire. Avec la guerre en Ukraine qui suscite actuellement le désintérêt de l’Europe pour le gaz russe, la Tanzanie cherche à être une alternative pour l’Occident. Elle dispose d’importantes réserves de gaz, soit plus de 57 500 milliards de pieds-cubes, selon le ministre de l’Energie, January Makamba.

De quoi sortir du classement des pays très pauvres pour celui des nations émergentes d’ici la prochaine décennie. Un objectif que vise l’actuelle présidente qui cherche également à développer les autres secteurs d’activités.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *