BDEAC

La BDEAC décaisse un financement destiné à un pays non-membre

La Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) a validé le décaissement de 258,12 millions $ pour 6 pays. L’un d’entre eux est le Burundi, un État non-membre de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Ceeac). C’est une première dans la région. L’initiative vise en effet à « répondre favorablement aux sollicitations des autres pays de la Ceeac » fait savoir le prêteur.

Les fonds débloqués seront investis dans 14 projets. Ils cibleront notamment les secteurs de l’éducation, des mines, du transport, de l’éducation, de l’agriculture et du tourisme. Ils permettront d’assurer les besoins en financement des pouvoirs publics et privés dans les pays bénéficiaires.

« Il y a quelques années, les opérateurs de notre sous-région étaient des mendiants de financements dans d’autres régions pour leurs projets » a fustigé Fortunato-Ofa Mbo Nchama, président de la BDEAC. « Aujourd’hui, poursuit-il, tout le monde se tourne vers la BDEAC ». L’institution bancaire ne veut donc plus qu’un projet de la région soit abandonné pour manque de financements.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *