Gaz_algérie

L’Espagne saisira la justice internationale si l’Algérie rompt son accord gazier

L’Algérie a annoncé cette semaine qu’elle suspendait son traité d’amitié et de coopération avec l’Espagne. Une mesure en réponse au revirement de Madrid sur la question du Sahara Occidental. En rompant ses relations avec l’Espagne, l’Algérie a décidé de ne plus lui fournir du gaz. Un acte que les autorités de Madrid ne comptent pas tolérer. La ministre de la Transition écologique, Teresa Ribera a « mis en garde » Alger contre toute coupure de l’approvisionnement en gaz de l’Espagne.

Elle a menacé de saisir la justice internationale si les autorités algériennes rompaient effectivement l’accord gazier qui lie leurs deux pays. Madrid a exprimé sa déception suite à la suspension du traité d’amitié par Alger. Il s’engage toutefois à maintenir ses relations avec les autorités algériennes. Ces dernières accusent l’État européen d’avoir violé la légitimité internationale de l’Algérie et de contribuer, par sa position favorable au Maroc, à la détérioration de la situation au Sahara Occidental.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *