Stagflation

L’Afrique court le risque de la stagflation

L’Afrique pourrait tomber en situation de stagflation à cause de la crise mondiale. L’avertissement a été donné hier par la Banque africaine de développement (BAD). L’institution indique que les mesures prises par les États pour contrer la hausse des prix des produits de base et les effets persistants de la Covid-19 pourraient conduire le continent à une déchéance historique.

La stagflation est une situation caractérisée par une croissance économique lente et faible, voire absente ; couplée à des taux d’inflation et de chômage élevés. Ces facteurs se réunissent de plus en plus sur le continent depuis l’invasion russe. L’Afrique n’avait pas encore fini de se remettre du choc de la pandémie avant que la guerre ne commence. D’après la BAD, elle verra sa croissance ralentir à 4,1% en 2022 contre 6,9% en 2021 et -1,6% en 2020.

« Si le conflit persiste, la croissance de l’Afrique devrait stagner à 4% en 2023 », indique l’institution. La pandémie a fait basculer 30 millions d’Africains dans l’extrême pauvreté et 22 autres millions dans le chômage en 2021. La BAD s’attend à un scénario similaire avec la guerre en Ukraine. « En l’absence de mesures pour amortir l’impact, cela pourrait attiser des tensions sociales à travers le continent » prévient le prêteur africain.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *