Raffinerie-nigeria

Le Nigeria veut raffiner 90% de son brut d’ici 5 ans

La République fédérale du Nigeria a mis en place un vaste programme de réhabilitation de ses raffineries pétrolières. D’après les autorités, le nouveau plan est carrément différent des précédents qui se sont montrés inefficaces au cours de ces dernières années. Contrairement à ceux-ci, il ne sera plus juste question de réparer les infrastructures défaillantes.

Le gouvernement vise désormais une réelle refonte et une profonde modernisation. Les raffineries concernées par ledit plan sont notamment celles de Port Harcourt, Warri et Kaduna. Les autorités projettent également d’en construire d’autres. L’objectif étant d’accroitre la capacité nationale de raffinage.

La réussite du nouveau programme permettra d’épurer localement 400 000 barils de pétrole par jour (bpj). Cette capacité sera ensuite portée à plus de 1,4 million bpj d’ici 5 ans. De quoi raffiner 90% du brut produit actuellement dans le pays. Ces informations proviennent d’une déclaration de Simbi Wabote, secrétaire exécutif du Nigerian Content Development and Monotoring Board (NCDMB).

Le nouveau plan aidera le Nigeria à rompre avec sa dépendance vis-à-vis de l’extérieur. Il présente par ailleurs de « vastes opportunités commerciales » dans la chaîne industrielle pétrolière. De la production à la distribution, en passant par la transformation et le transport, des milliers d’emplois seront créés. Le Nigeria pourra aussi faire d’importantes économies sur ses dépenses habituelles.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *