santé-nigeria

Nigeria : Une nouvelle taxe pour financer l’assurance-maladie des plus vulnérables

Le président Muhammadu Buhari a promulgué la semaine dernière, une loi instituant une assurance-maladie pour 83 millions de personnes vulnérables au Nigeria. Un fonds a été mis en place pour mobiliser les ressources nécessaires à la mise en œuvre du projet. Il sera entre autres approvisionné par les recettes issues d’une nouvelle taxe imposée par le gouvernement. Celle-ci se matérialise par un prélèvement de 0,000024 $ par seconde sur chaque appel téléphonique.

Elle sera « l’une des sources de financement du Fonds pour les groupes vulnérables ». C’est ce qu’a déclaré Taiwo Oyedele, responsable de la fiscalité en Afrique chez PricewaterhouseCoopers, cité par l’Agence Ecofin. Le véhicule sera aussi alimenté par le Fonds pour la fourniture de soins de santé de base, les dons, les subventions et les cotisations.

Il ciblera notamment les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes, les personnes âgées, les handicapés physiques et mentaux, les indigents. En 2020, les appels effectués par les Nigérians se sont chiffrés à 9050 milliards de secondes. Ce qui fait un potentiel de 217 millions $ de recettes annuelles pour garantir l’assurance-maladie.

 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *