Arrestation

Un député congolais condamné à 30 ans de travaux forcés pour faux et usage de faux

Ghislain Galibali a été condamné par la Haute cour de justice du Congo à 30 ans de travaux forcés et à payer une amende de 101,3 millions FCFA (161 434 $). Le verdict a été prononcé par le président de la juridiction, Henri Bouka. Le député de la majorité parlementaire a été jugé par contumace. Il « a été reconnu coupable (…) de faux et usage de faux et d’escroquerie pour salaire ».

Il y a de cela 14 ans, Ghislain Galibali avait présenté un faux diplôme d’ingénieur en développement pour se faire recruter au Fonds routier, l’agence publique d’entretien des routes. Durant toutes ces années, il s’est fait payer un salaire assez important, rapporte Africanews. Il devra donc verser l’amende qui lui a été imposée au Fonds routier au titre de « remboursement des salaires ».

L’immunité parlementaire du condamné a été levée bien avant l’ouverture de son procès. Ce qui permet aux autorités de procéder à son arrestation et à son incarcération pour lui faire subir la peine qui a été prononcée. Ghislain Galibali est pour l’instant hors du territoire national. Il ne s’est pas fait représenter lors de son procès et n’a envoyé aucun avocat.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *