Crypto-Nigeria

Nigeria : Vers l’adoption des cryptomonnaies ?

Le Nigeria semble avoir trouvé un compromis pour l’utilisation des cryptomonnaies sur son territoire. Le régulateur des marchés (SEC) a récemment publié une série de mesures visant à encadrer les actifs numériques. Le pays passe ainsi de la stricte restriction à une réglementation rigoureuse des devises volatiles. Les nouvelles mesures de la SEC portent aussi bien sur les offres d’actifs numériques que sur les dépositaires eux-mêmes.

Le Nigeria compte le plus grand nombre d’utilisateurs de cryptomonnaies en Afrique. L’année dernière, la Banque centrale a interdit toute opération liée à ces devises sur son territoire. Une prohibition qui ne sera toutefois pas respectée. Les utilisateurs ont en effet trouvé des moyens, comme les échanges de pair à pair des bourses cryptographiques, pour contourner la restriction du régulateur financier. Les nouvelles règles de la SEC exigent désormais que lesdites bourses aillent payer des frais pour opérer officiellement sur le territoire nigérian. Le coût d’enregistrement est à lui seul de 72 289 $, rapporte Zone Bourse.

Pour freiner la ruée vers le Bitcoin et les autres devises non régulées, la Banque centrale a procédé l’année dernière à la création de sa propre monnaie numérique, le e-naira. Ce dernier est cependant émis à la même valeur que la devise officielle du pays. Une situation qui n’arrange pas les investisseurs cryptographiques qui ont donc continué à utiliser les devises interdites.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *