EAC

Les États d’Afrique de l’Est fixent un tarif extérieur commun de 35%

Les pays de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) ont adopté un tarif extérieur commun de 35%. La mesure entrera en vigueur le 1er juillet 2022. Elle touchera notamment les produits alimentaires tels que la viande, le lait, les céréales, les boissons sucrées et alcoolisées et les huiles comestibles. Elle concerne également le coton, le textile, le fer, l’acier, les meubles, etc.

La nouvelle mesure permettra de tirer un meilleur parti de l’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). D’après Peter Mathuki, secrétaire général de la CAE cité par l’Agence de presse africaine, « le tarif extérieur commun devrait stimuler le commerce intrarégional ». Il encouragera, poursuit-il, « la fabrication locale, la création de la valeur ajoutée et l’industrialisation ».

Cependant, les États-membres de la CAE préconisent pour l’instant de faire preuve de souplesse dans l’application de ce tarif. Une recommandation visant à soulager les opérateurs commerciaux de la région en cette période marquée par la crise mondiale.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *