Kérosène

Les compagnies aériennes africaines s’allient pour faire face à la hausse des prix du kérosène

Les transporteurs africains ont décidé de faire alliance pour faire pression sur le marché mondial des hydrocarbures. Ils entendent négocier à la baisse les prix du kérosène qui ont flambé depuis l’invasion de l’Ukraine. L’idée étant de mieux supporter la crise en cours sans interrompre les vols. Les compagnies aériennes avaient été contraintes à cette mesure lors de la pandémie de Covid-19. Celles qui opèrent en Afrique avaient ainsi perdu plus de 20 milliards $ de recettes entre 2020 et 2021.

Le front uni a mis en place un comité comprenant la compagnie nationale sud-africaine et la Kenya Airways. Ces représentants devront œuvrer pour sécuriser les livraisons de kérosène pendant douze mois à partir de juillet prochain. Les négociations sont en cours et devraient s’achever en juin, selon Abderahmane Berthe, secrétaire général de l’Association des compagnies aériennes africaines.

Le prix de kérosène a presque quadruplé à 1,7$ le litre au Nigeria. Cette hausse a poussé les transporteurs locaux à prendre la résolution de clouer les aéronefs au sol. L’intervention du gouvernement fédéral a cependant changé la donne. Des pourparlers sont en cours avec les autorités pour poursuivre les vols. Les coûts liés à la carburation des avions représentent aujourd’hui 30% des dépenses des compagnies aériennes. Avant l’invasion russe, ils ne faisaient que 20%.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *