Akinwumi-Adesina

La BAD investira 2,8 milliards $ en Afrique du Sud

La Banque africaine de développement (BAD) s’est engagée à investir 2,8 milliards $ en Afrique du Sud au cours des 5 prochaines années. L’annonce a été faite aujourd’hui par le président de l’institution, Akinwumi Adesina. Les fonds seront destinés au secteur privé. Ce dernier s’en servira pour relancer l’économie nationale après la rude épreuve de ces deux dernières années.

Le pays a été confronté aux effets de la pandémie de Covid-19 dont il est la plus grande victime en Afrique. À ce jour, la nation sud-africaine compte 3,71 millions de personnes infectées et près de 100 000 décès dus au coronavirus. L’année passée, le pays a dû faire face à une insurrection générale déclenchée par l’arrestation de l’ancien président Jacob Zuma. Des milliers de magasins, de supermarchés, de locaux d’entreprises, et autres ont été dévastés et pillés. Les pertes engendrées par ce soulèvement ont été chiffrées à plus de 3 milliards $.

Les investissements de la BAD cibleront les domaines de l’agriculture, des énergies renouvelables, des transports et de la santé. Ils contribueront également à la création d’emplois dans ce pays classé première nation où le chômage sévit le plus en Afrique. La BAD s’apprête par ailleurs à débloquer des prêts de 400 millions $ pour la société électrique publique, Eskom. Faut-il le rappeler, il s’agit de la compagnie d’électricité publique la plus polluante au monde. « Nous allons maintenant prendre des mesures pour aider l’Afrique du Sud à atteindre la neutralité carbone » a déclaré Adesina.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *