Albert Shingiro

Le Burundi maintient fermée sa frontière avec le Rwanda 

Le Rwanda a procédé cette semaine à la réouverture de toutes ses frontières terrestres avec le Burundi. Cette démarche n’a pas été réciproque du côté burundais qui maintient ses frontières fermées. « La République sœur du Rwanda a pris la décision d’ouvrir ses frontières. C’est une décision souveraine que nous apprécions, que tout le monde apprécie mais pour le cas du Burundi, cette décision n’est pas encore prise ». C’est ce qu’a déclaré Albert Shingiro, chef de la diplomatie burundaise cité par RFI. 

Le gouvernement burundais exige une condition avant de lever les barrières. Les présumés auteurs de la tentative de coup d’Etat de 2015 visant à renverser l’ancien président burundais Pierre Nkurunziza ont fui le pays pour se réfugier dans les Etats voisins dont le Rwanda. Les autorités burundaises demandent que ceux qui ont trouvé exil à Kigali soient extradés. 

Une requête que le gouvernement rwandais continue de rejeter, arguant du fait que ces exilés jouissent d’une protection internationale. Les pourparlers initiés par les deux parties pour parvenir à un accord ont jusque-là échoué. « Nous sommes en train de normaliser les relations avec le Rwanda. Nous y travaillons encore. Le jour où le processus de normalisation prendra fin, nous vous mettrons au courant » a indiqué M. Shingiro. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *