L’Italie favorable à l’offre gazière de l’Algérie

L’Italie compte sur l’Algérie pour s’approvisionner en gaz en cas de pénurie à cause de la guerre en Ukraine. Le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, a rencontré son homologue algérien à cet effet.

Il est venu discuter du « renforcement de la coopération bilatérale, en particulier pour répondre aux besoins en matière de sécurité énergétique européenne, à la lumière du conflit en Ukraine ». Cette rencontre avec le ministre algérien des Affaires étrangères fait suite à l’offre du pays nord-africain. Ce dernier s’est proposé pour fournir du gaz aux Etats européens.

Les pays de l’UE seront bientôt confrontés à un manque d’approvisionnement en raison des sanctions imposées à la Russie. Faut-il le rappeler, 40% du gaz utilisé en Europe provient de la Russie. « Notre objectif est de protéger les entreprises et familles italiennes des effets de cette guerre atroce » confie Di Maio à la presse algérienne. L’Algérie, poursuit-il, « a toujours été un fournisseur fiable ». Elle est la deuxième exportatrice de gaz en Italie, après la Russie.

La situation qui prévaut actuellement est une opportunité pour l’Algérie d’augmenter ses profits dans le secteur gazier pour financer sa relance économique. Les recettes qu’elle pourrait tirer de l’augmentation de ses ventes de gaz à l’Europe pourraient ainsi réduire son besoin de financement extérieur.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *