L’Ethiopie consacre 5,6 % de son PIB à l’adaptation climatique

Le gouvernement éthiopien consacre 5,6% de son produit intérieur brut (PIB) aux projets d’adaptation au changement climatique. C’est ce qu’indique un rapport du centre de réflexion Power Shift Africa. Le document est intitulé : s’adapter ou mourir, une analyse des stratégies africaines d’adaptation au climat. L’Ethiopie serait ainsi le pays africain qui dépense le plus dans la lutte contre ce phénomène. Le gouvernement éthiopien a élaboré une feuille de route pour atteindre la résilience climatique d’ici 2030. Il lui faudra dépenser 6 milliards $ par an pour y arriver.

Selon le rapport, certains pays africains devront consacrer jusqu’à 3% de leur PIB pour s’adapter au changement climatique. Il s’agit notamment du Soudan du Sud, un pays pauvre confronté à de multiples problèmes d’ordre politique, économique, sociale et sanitaire. Les dépenses à effectuer pour développer une résilience durable au changement climatique constituent un poids très lourd pour cette jeune nation.

Selon une étude publiée en novembre dernier, plusieurs pays africains verront leur PIB chuter de 20% d’ici 2050 à cause du changement climatique. C’est une « profonde injustice climatique » selon le directeur de Power Shift Africa, Mohamed Adow. D’autant que l’Afrique est le dernier responsable du réchauffement climatique dans le monde. « Ce n’est tout bonnement pas acceptable que les coûts incombent aux gens qui souffrent le plus, tout en contribuant le moins au changement climatique » fustige Adow.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *