Guerre Ukraine/Russie : une menace alimentaire pour l’Afrique

La guerre en cours en Ukraine pourrait porter un coup très sérieux à l’approvisionnement agricole à l’échelle mondiale. Les pays africains, notamment l’Egypte, le Soudan, le Nigéria, le Kenya, l’Afrique du Sud, l’Algérie et la Tanzanie, seraient les plus affectés. Le continent africain achète une bonne partie de son blé auprès des nations en guerre. En 2020, ses importations de produits alimentaires en provenance de ces deux pays ont été évaluées à environ 7 milliards $. 90 % de ces achats portaient uniquement sur le blé.

En dehors du blé, l’Afrique importe une bonne quantité de maïs, d’huile de tournesol, de soja et d’orge en provenance d’Ukraine. Ceux-ci font partie des principaux produits alimentaires de base en Afrique, notamment dans la région subsaharienne. La tension entre la Russie et l’Ukraine est une menace majeure pour les pays de cette région. Comme l’indique le journal The Conservation, la Russie et l’Ukraine « jouent un rôle majeur sur le marché agricole mondial ». Des experts cités par Commodafrica lancent un appel important au continent africain. « Les dirigeants africains doivent faire attention » ont-ils indiqué.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *