La production gazière doublera en Afrique subsaharienne d’ici 2030

L’Afrique subsaharienne connaîtra un essor inédit dans son secteur gazier au cours des années à venir. Elle verra sa production de gaz naturel doubler d’ici 2030. Cela ressort des prévisions de la société de recherche énergétique Rystad Energy. La production de gaz naturel en Afrique subsaharienne passera de 1,3 million de barils par jour (bpj) en 2021 à 2,7 millions bpj à la fin de la décennie en cours.

Ce boom résultera de l’exploitation des importantes ressources en gaz non-développées sur le continent. L’Afrique s’apprête ainsi à acquérir une plus grande part sur le marché mondial du gaz naturel. Une opportunité dont elle tirera assez de profits d’autant plus que la demande mondiale de gaz continue d’augmenter. Plusieurs pays importateurs de cet hydrocarbure souffrent aujourd’hui du manque d’approvisionnement en raison de l’offre mondiale qui devient de plus en plus insuffisante.

Selon Rystad Energy, les investissements destinés au secteur gazier en Afrique subsaharienne passeront de 12 milliards $ en 2021 à environ 40 milliards $ en 2030. La majeure partie de cette somme ira dans des projets en eaux profondes. L’augmentation de la production de gaz naturel « va inaugurer une période de croissance rapide pour la région ». C’est ce qu’a déclaré Siva Prasad, analyste principal chez Rystad Energy. Les principaux pays africains qui devraient soutenir la hausse de la production gazière sont le Mozambique, la Mauritanie et l’Afrique du Sud.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *