L’Afrique du Sud se remettra très difficilement du double choc reçu en 2021

L’économie sud-africaine aura du mal à se remettre du double choc qu’elle a reçu en 2021 : la crise de la Covid-19 et le soulèvement populaire entraîné par l’arrestation de Jacob Zuma. Selon le ministre des Finances, Enoch Godongwana, les activités économiques du pays ont été gravement affectées au cours de l’année écoulée.

« Notre reprise économique a été inégale et les risques restent élevés » a-t-il déclaré. Il prévoit une faible croissance de 2,1% pour l’année 2022. La progression au cours des trois prochaines années sera beaucoup plus faible, soit 1,8% en moyenne. « Nous devons agir avec prudence » fait savoir le ministre.

L’Afrique du Sud pourra toutefois redresser sa situation budgétaire au cours de cette année. « Nous sommes en passe de combler les principaux déséquilibres budgétaires et de rétablir la santé de nos finances » indique Godongwana.

La dette publique du pays reste quant à elle « un sujet de grave préoccupation ». Elle est actuellement estimée à près de 280 milliards $, soit plus que le PIB de l’Egypte. Selon les prévisions du ministère sud-africain des Finances cité par Africanews, cette dette passera à 357 milliards $ à moyen terme.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *